Uncategorized

Les différences entre campagne automatique, régulière, récurrente & test A/B

Par mars 18, 2015 2 Comments

Quel type de campagne choisir

Quelle que soit la solution d’emailing que vous utilisiez, il y a toujours cette douloureuse étape de choix d’un type de campagne. Régulière ? Récurrente ? Découvrez les spécificités de chacune de ces campagnes et, surtout, quand et comment les utiliser grâce à des exemples concrets.

Les campagnes régulières

Par définition, une campagne est dite régulière quand elle est envoyée à des intervalles de temps fixes – tous les jours ou toutes les semaines par exemple – et qu’elle a un caractère unique.

Les promotions

Comme leur nom l’indique, les campagnes promotionnelles ont un but commercial et incitent les clients à revenir sur le site pour y effectuer un (ou plusieurs) achat(s). Pour cela, elles peuvent mettre en avant des nouveautés ou proposer des réductions sur une sélection de produits comme dans l’exemple de Darty ci-dessous.

Campagne régulière - Promotions - Darty

Les newsletters

Contrairement aux campagnes promotionnelles, le but des newsletters n’est pas de générer un achat mais d’informer et de fidéliser. Si l’on reste sur l’exemple de Darty, vous voyez la différence entre leurs newsletters (ci-dessous) et leurs emails promotionnels (ci-dessus). Le contenu est très différent ici puisqu’il s’agit essentiellement de conseils ou d’informations sur l’actualité du marché.

Campagne régulière - Newsletter - Darty

Les campagnes automatiques

Une campagne automatique est, comme son nom l’indique, envoyée automatiquement en fonction d’une action (création de compte), d’un évènement annuel (anniversaire) ou d’une date (date l’inscription).

L’email de bienvenue

Cet email automatique est déclenché par une action. Dans l’exemple ci-dessous, l’email a été envoyé automatiquement suite à mon inscription à la newsletter de Petit Bateau et m’invite à me rendre sur leur site à travers la barre de menu (sous le logo) mais également avec le call to action « www.petit-bateau.fr » pour voir la nouvelle collection.

A noter cependant, cet email de bienvenue est particulièrement bien fait car il propose au client de sélectionner ses centres d’intérêt (bébés, enfants et/ou adultes). Petit Bateau peut ainsi segmenter ses listes de contacts et envoyer des offres ciblées. Habile.

Campagne auto - Bienvenue - Petit Bateau

Les voeux d’anniversaire

Les campagnes automatiques vous permettent également de souhaiter l’anniversaire de chacun de vos clients sans bouger le petit doigt. Pour cela, il vous suffit de leur demander leur date de naissance au moment de leur inscription.

Cette stratégie de fidélisation est particulièrement utilisée par les e-commerçants – comme en témoigne l’exemple des 3 Suisses ci-dessous. Les voeux d’anniversaire fidélisent les clients car ils les touchent en pensant à eux en ce jour particulier et en leur offrant une réduction à cette occasion.

Campagne automatique - Anniversaire - 3 Suisses

L’anniversaire d’inscription

Un autre type de campagne automatique est celui envoyé à un client X mois après sa date d’inscription. Dans l’exemple de Birchbox ci-dessous, l’email a été envoyé automatiquement un an, jour pour jour, après ma date d’inscription. L’idée, ici, est de récompenser le client en lui offrant une réduction et donc en l’incitant a effectuer un achat.

Campagne automatique - 1 an inscription - Birchbox

Les campagnes récurrentes

Une campagne récurrente est un email envoyé automatiquement et de manière répétitive à une fréquence que vous choisissez (tous les jours, toutes les semaines). Son caractère automatique le différencie d’une newsletter classique.

Le flux RSS

Souvent utilisés par les blogs, les flux RSS permettent d’envoyer automatiquement les mises à jour à leurs abonnés. L’emailing ci-dessous en est le parfait exemple, le blog Presse Citron se sert d’un flux RSS pour que ses nouveaux articles soient automatiquement envoyés, chaque matin, à ses abonnés.

Campagne récurrente - Flux RSS - Presse Citron

Les tests A/B

Il s’agit ici de tester deux versions (une version A, une version B) du même email sur une partie de votre liste de contacts et d’envoyer automatiquement la version ayant généré les meilleures statistiques au reste de la liste. Voilà, par exemple, la première étape du processus de création d’une campagne d’A/B testing sur SimpleMail.

Exemple d'une campagne d'A:B testing sur SimpleMail

Pour le taux d’ouverture, vous pouvez tester l’expéditeur, l’objet ou le preheader alors que pour le taux de clic, il s’agira plutôt de tester le contenu de votre emailing, sa couleur, la disposition des blocs, les boutons d’action, etc.

Attention, quel que soit le paramètre que vous choisissez de tester, les deux autres doivent être constants. Je m’explique : si vous décidez de tester deux objets différents (comme dans la capture d’écran ci-dessus), veillez bien à utiliser le même expéditeur et le même preheader.

Vous devrez ensuite choisir sur quel pourcentage de vos contacts vous souhaitez réaliser ce test, pour quelle durée, puis vous serez redirigés vers l’éditeur où vous pourrez créer deux versions de votre emailing en jouant sur le preheader, la disposition des blocs, leur contenu, les call to action, etc.

 

Please wait...

Join the discussion 2 Comments

  • mattera dit :

    Merci Delphine. J’essaierai le test A/B pour ma prochaine newsletter…

    Please wait...
  • Je vous en prie. Ravie de vous avoir donné envie d’essayer l’A/B testing et n’hésitez pas à nous faire part des résultats 😉

    Please wait...